PROVENANCE DES JEUNES A LEUR ADMISSION

Une grande majorité des jeunes adressés au SESSAD le sont via l’IEM (66%), ce qui s’explique par un effet parcours (IEM --> Essai studio --> Appartement en sous-location -->  départ IEM avec prise d’appartement personnel et « filet de sécurité » SESSAD.

Cette tendance tend à s’amenuiser, le service étant de plus en plus fréquemment interpellé pour engager un suivi auprès de jeunes n’ayant pas de passif institutionnel.

Les bénéficiaires du SESSAD sont pour moitié originaires de la France et pour moitié domiciliés en Gironde. Pour ceux qui sont issus d’autres départements, l’isolement social et familial est relativement important du fait d’un réseau IEM qui s’est dispersé à la fin des études alors même que la famille demeure toujours dans la région d’origine, ce qui se traduit par moins d’entraide familiale, entre les pairs et un étayage important par les professionnels du service pour lutter contre l’isolement social des jeunes.

 

 

Les commentaires sont fermés.